Légumes en autocueillette

La champ des possibles est un projet de maraichage biologique d'auto-cueillette basée sur le principe de confiance entre le consomm' acteur et le producteur.

En savoir plus

Légumes de saison

Comme nous respectons les saisons, les légumes à cueillir au champ diffèrent donc en fonction des périodes de l’année.

découvrez nos produits

Local et Participatif

C’est un système basé sur la confiance. Les membres peuvent accéder aux comptes financiers et avoir leur mot à dire dans le plan de gestion et de production.

je m'abonne

Le Champ des Possibles, un projet porteur de sens

Les moments d’échange sur le terrain avec les familles abonnées sont véritablement un aspect important du projet.

Le Facebook du champ

Y a pas que l'agriculture qui peut être soutenue par la communauté, y a la pêche aussi 💚 ... See MoreSee Less

View on Facebook

"pédagogie par la nature"
Ca se fait déjà dans certains pays nordiques et quand je vois l'enthousiasme de la plupart des enfants qui viennent sur le champ, ça fait envie 😉
Si qqn est chaud pour monter ce type de projet ?
... See MoreSee Less

View on Facebook

Oui la compétition en agriculture (entre autre) va causer notre perte si nous continuons dans ce sens.
Au champ, à part un tout petit peu de granulés bleus pour les limaces le long des tunnels en début de saison, on cultive sans aucuns produits de protection des plantes (même ceux autorisés en bio) donc pas de (bio)pesticides/fongicides ou autres herbicides.
C'est une volonté depuis le début de préserver la faune et la flore avoisinante du champ au vu notamment des chiffres alarmants sur la chute de la biodiversité et de beaucoup d'espèces vivantes.
Est ce que ça marche ? oui et encore oui, nous avons beaucoup de légumes pour nos mangeurs, ils ne sont pas tjrs "calibrés" et ""beaux"" comme au magasin mais on produit beaucoup de nourriture pour nos membres qui sont très satisfaits de leurs cueillettes.
Tout cela couplé à une grande diversité de culture ("ne pas mettre ses oeufs dans le même panier") permet de bien s'en sortir.
Nos agriculteurs sont souvent poussés à utiliser toutes sortes de produits pour booster leur production et éliminer le moindre ravageur ou la moindre mauvaise herbe.
Le but ? Pouvoir retirer un revenu décent de leur travail car ils sont souvent tenus par des impératifs économiques qui font qu'ils ne peuvent pas rater une culture ou avoir une chute dans leurs rendements. L'industrie est aussi très exigeante, ce qui leur met une pression supplémentaire.
Il faut donc un maximum de réussite et de production quitte à bousiller toute la biodiversité que peut abriter un champ de culture.
Et quand on sait qu'on jette 30 à 50% (j'ai déjà vu ce chiffre, ça parait énorme) de notre alimentation, je pense qu'il n'y a pas besoin de schéma pour vous prouver l'incohérence de cette course folle au rendement maximum...
Il faut sortir l'agriculture de cette logique destructrice, maintenant !Amis du Ry-Ponet, dans la Meuse de ce vendredi 3 juillet 2020, un article sur François Sonnet, qui est le créateur de Le Champ des Possibles à Jupille et qui est également actif à la Ceinture Alimentaire de Liège.
www.facebook.com/lechampdespossiblesjupille/

Nous soutenons son projet et il s'intéresse régulièrement au nôtre !
... See MoreSee Less

View on Facebook